Discours sur l’état de l’Union 2021

Actualités européennes | 16/09/2021
« Renforcer l’âme de notre Union »

La Présidente de la Commission européenne a prononcé le 15 septembre le traditionnel discours annuel sur l’état de l’Union devant les parlementaires européens. Après avoir évoqué le contexte de la pandémie, Ursula von der Leyen a souligné que l’Union avait une âme » et qu’elle était unie face à une crise d’une telle ampleur.

Avec plus de 70% de la population adulte vaccinée, l’UE est leader en termes de vaccination s’est félicitée la Présidente encourageant l’accélération vaccinale mondiale et le maintien des efforts en Europe. L’UE compte également investir 50 milliards d’euros d’ici 2027 pour se préparer à d’éventuelles futures pandémies et mettre en place une «union de la santé».

Ursula von der Leyen n’a pas manqué de mettre l’accent sur la reprise économique dans le cadre du plan de relance Next Generation EU et les priorités données au développement du marché unique numérique et à la souveraineté technologique. La reprise devra également aller de pair avec la mise en œuvre du Socle européen des droits sociaux et la Commission proposera en 2022 une nouvelle stratégie européenne du soin.

Faisant référence au dernier rapport du GIEC sur le climat, elle a insisté sur le fait que le Pacte vert européen doit rester une priorité pour atteindre les objectifs de réduction d’émissions au sein de l’UE. Par ailleurs, la Commission a proposé en juillet dans le cadre de son paquet « Fit for 55 » de mettre en place un Fonds social pour le climat afin de ne sacrifier les ambitions sociales aux ambitions climatiques. Invitant tous les États du monde à mettre en place des plans de lutte contre le changement climatique, l’UE s’engage à aider les pays les moins développés et les plus vulnérables en doublant ses financements extérieurs dédiés à la biodiversité.

Compte tenu du contexte international, notamment en Afghanistan, la défense et la sécurité étaient également au cœur de ce discours. Après avoir exprimé son soutien au peuple afghan, la Présidente a indiqué vouloir développer une « union de la défense », renforcer les partenariats de l’UE avec les pays tierset lancer une nouvelle stratégie de connectivité en établissant des « passerelles mondiales ».

Enfin, en ce qui concerne la liberté et la diversité, la Présidente a indiqué qu’il fallait accélérer les travaux sur une gouvernance européenne en termes de migration et d’asile. Elle a également évoqué les valeurs de l’UE et les questions relatives au respect de l’État de droit, indiquant que les rapports sur l’État de droit incluront dès 2022 des recommandations concrètes à l’intention des États membres. Les sujets prioritaires seront l’indépendance de la justice, la lutte contre la corruption et la liberté des médias. Une proposition législative sur les violences faites aux femmes sera par ailleurs présentée d’ici la fin de l’année.

Pour plus d’informations :

Last News

Partenariat DUT : publication de l’appel à propositions 2024

Ouverture des candidatures le 2 septembre 2024 !

Appel à candidatures pour le futur Conseil technologique pour les matériaux avancés

Soumettez votre dossier avant le 9 septembre 2024 !

Semaine européenne des régions et des villes 2024

Les inscriptions sont ouvertes !