FR | EN

Inscrivez-vous à notre

lettre d'information

S'inscrire Se désabonner

Restaurer les écosystèmes dégradés en Europe d’ici 2050

Actualités européennes - Environnement & énergie | 29/06/2022
Les propositions de la Commission pour remédier à la perte de biodiversité dans l’UE

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030, la Commission européenne a présenté le 22 juin une proposition de règlement relatif à la restauration de la nature. Celle-ci vise à restaurer les écosystèmes endommagés – qui représentent 80 % des habitats européens – et couvre six types d'habitats et les espèces qu’ils abritent :

  1. les zones humides (côtières et intérieures) ;
  2. les prairies et autres habitats pastoraux ;
  3. les habitats fluviaux, lacustres, alluviaux et riverains ;
  4. les forêts ;
  5. les habitats de steppes, de landes et de broussailles ;
  6. les habitats rocheux et dunaires.

La Commission propose des objectifs contraignants (mais progressifs) pour les Etats membres qui devront préparer des plans nationaux de restauration : les mesures de restauration devront couvrir 20 % des zones terrestres et marines de l’UE d’ici 2030 puis la totalité des écosystèmes endommagés d’ici 2050. L’objectif n’est pas de mettre systématiquement en place des zones protégées mais de concilier, le cas échéant, activités économiques et protection de la nature afin de favoriser des effets bénéfiques sur la santé, le bien-être, la sécurité alimentaire, la résilience des écosystèmes et l’atténuation du changement climatique.

« Voilà la raison d'être de cette proposition historique pour les générations à venir, pour une planète saine et une économie en bonne santé : restaurer la biodiversité et les écosystèmes afin que nous puissions vivre et prospérer, avec la nature » s’est félicité en conférence de presse Virginijus Sinkevičius, Commissaire européen chargé de l’environnement.

C’est aussi dans cette optique, et conformément aux objectifs de la stratégie « de la Ferme à la Table », qu’une proposition de règlement « concernant une utilisation des produits phytopharmaceutiques compatible avec le développement durable » a également été présentée le même jour par la Commission. Elle vise notamment à interdire tous les pesticides dans les zones sensibles et fixe un objectif de réduction de 50 % de l’usage des pesticides chimiques et les risques associés d’ici à 2030.

Pour plus d’informations :

Dernières actualités

Appel à propositions en faveur des compétences numériques avancées

Suivez la session d’information en ligne le 20 octobre 2022 !

Seine-et-Yvelines Numérique lauréat des EU Broadband Awards 2022 !

Le projet « Très haut débit pour tous dans les Yvelines » récompensé par la...

Semaine des régions et des villes 2022 : Atelier sur ‘les jeunes et la mobilité’ le 11 octobre

Venez partager vos idées sur la transition verte !

L'Île-de-France et ses atouts

L'Île-de-France et ses atouts

Un territoire attractif

  • 8 Départements : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise
  • 1 282 communes
  • 12 072 km2 dont 80% d’espaces agricoles, ruraux et forestiers
En savoir

L'Europe, mode d'emploi

L'Europe, mode d'emploi

Les financements européens : les grands principes

La Commission européenne accorde son soutien financier aux collectivités locales, entreprises, chercheurs, associations dans des domaines aussi divers que la recherche, l'éducation, la culture, la jeunesse, les transports urbains, etc.

En savoir

Ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies conformément à nos Conditions Générales d'Utilisation.