FR | EN

Inscrivez-vous à notre

lettre d'information

S'inscrire Se désabonner

Présentation de la stratégie “De la ferme à la table”

Actualités européennes - Développement rural & politique agricole commune | 28/05/2020
Découvrez comment l’UE entend rendre son système alimentaire « équitable, sain et respectueux de l'environnement »

Comme annoncé dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe, la Commission européenne a présenté le 20 mai une stratégie "De la ferme à la table" (accompagnée d’une annexe listant l'ensemble des initiatives - législatives et non législatives - prévues dans les mois et années à venir).

Sous-titré « pour un système alimentaire équitable, sain et respectueux de l'environnement » - et publié le même jour que la nouvelle stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité - ce plan d'action vise à « réduire l'empreinte environnementale et climatique du système alimentaire de l'UE ».

« Ces deux stratégies promeuvent un nouvel équilibre amélioré de la nature, des systèmes alimentaires et de la biodiversité […et] constituent un volet essentiel de la grande transition que nous entreprenons » a déclaré Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne chargé du pacte vert. Stella Kyriakides, Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, s’est félicitée de son côté que la stratégie “De la ferme à la table” « propose des mesures permettant de concilier nos systèmes alimentaires avec la santé de notre planète, […] et de répondre aux aspirations des Européens qui souhaitent une alimentation saine, équitable et respectueuse de l'environnement ».

L'agriculture jouant un rôle central dans la protection de la biodiversité, cette stratégie, qui aura un impact sur l'intégralité de la chaîne alimentaire, fixe notamment les objectifs suivants d'ici à 2030 :

  • la réduction de 50 % de l'utilisation des pesticides chimiques et de l'utilisation des pesticides les plus dangereux ;
  • la diminution d'au moins 50 % des pertes de nutriments sans détérioration de la fertilité des sols, entraînant une baisse du recours aux engrais d'au moins 20 % ;
  • la réduction de 50 % des ventes d'antimicrobiens destinés aux animaux d'élevage et à l'aquaculture ;
  • l'affectation de 25 % des terres cultivées de l'UE à l'agriculture biologique.

Parmi les nombreuses mesures annoncées, la Commission prévoit notamment de proposer :

  • que l'internet rapide à haut débit soit accessible dans toutes les zones rurales (d'ici 2025) ;
  • un étiquetage nutritionnel obligatoire sur la face avant des emballages (en 2022) et un étiquetage des denrées alimentaires durables intégrant les aspects nutritionnels, climatiques, environnementaux et sociaux (en 2024) ;
  • un objectif contraignant pour lutter contre le gaspillage alimentaire (en 2023) ;
  • un plan d'urgence destiné à garantir l'approvisionnement et la sécurité alimentaires en temps de crise (en 2021). Suite à la pandémie de covid-19, la sécurité alimentaire a en effet été placée au coeur de la stratégie en prévision des crises à venir (sécheresse, inondations…).

La Commission confirme en outre que les agriculteurs bénéficieront de l'aide de la politique agricole commune (PAC) pour adopter des pratiques plus durables et que l’accès l’accès des PME du secteur agro-alimentaire aux financements européens sera renforcé par le biais du programme InvestEU. 10 milliards d’euros devraient également être investis dans la recherche et l'innovation dans le cadre du programme Horizon Europe (dans les domaines de la bioéconomie, des ressources naturelles, de l'utilisation des technologies numériques, etc.).

La Commission invite désormais le Parlement européen et le Conseil à approuver cette stratégie et souhaite également que l’ensemble des citoyens et des parties prenantes engagent un vaste débat, y compris aux niveaux régional et local, en vue d'élaborer une politique alimentaire durable et de participer à la transformation de nos systèmes alimentaires.

Pour plus d’informations :

Dernières actualités

Programme LIFE : 4 projets franciliens sélectionnés !

Résultats de l’appel à propositions 2020 : 132 projets retenus dans toute...

Appel à propositions Erasmus + 2022

De nombreuses opportunités pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le...

Quelles « Capitales européennes de l’inclusion et de la diversité » en 2022 ?

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 février 2022 !

L'Île-de-France et ses atouts

L'Île-de-France et ses atouts

Un territoire attractif

  • 8 Départements : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise
  • 1 282 communes
  • 12 072 km2 dont 80% d’espaces agricoles, ruraux et forestiers
En savoir

L'Europe, mode d'emploi

L'Europe, mode d'emploi

Les financements européens : les grands principes

La Commission européenne accorde son soutien financier aux collectivités locales, entreprises, chercheurs, associations dans des domaines aussi divers que la recherche, l'éducation, la culture, la jeunesse, les transports urbains, etc.

En savoir

Ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies conformément à nos Conditions Générales d'Utilisation.