FR | EN

Inscrivez-vous à notre

lettre d'information

S'inscrire Se désabonner

Conseil européen de Sibiu : contribution de la Commission européenne

Actualités européennes - Institutionnel | 03/05/2019
A la veille de la réunion des chefs d'État ou de gouvernement qui se tiendra à Sibiu le 9 mai, la Commission présente ses recommandations stratégiques sur l’avenir de l'Europe.

Le prochain Conseil européen informel réunira les chefs d'État ou de gouvernement de l'UE à Sibiu, en Roumanie, le 9 mai 2019. Les dirigeants de l'UE débattront du prochain programme stratégique de l'UE pour la période 2019-2024 et procèderont à un premier échange de vues sur les défis et les priorités de l'UE pour les années à venir. Le débat sera introduit par Donald Tusk, Président du Conseil européen, autour de quatre axes de réflexion : l’Europe qui protège, le marché intérieur, la transition écologique et la place de l’Europe dans le monde.

C’est dans cette perspective que la Commission européenne a publié le 30 avril sa contribution (à ce stade uniquement disponible en anglais) intitulée « L’Europe en mai 2019 : poser les jalons d’une Union plus unie, plus forte et plus démocratique dans un monde de plus en plus incertain ».  Alors que le Président Juncker, dans son discours de 2017 sur l'état de l'Union, avait dévoilé une feuille de route pour une Europe plus unie, plus forte et plus démocratique, cette communication lui permet, à quelques mois du terme de son mandat de faire le bilan de son action depuis 2014 et d’adresser, à la veille des élections européennes, quelques recommandations aux prochains décideurs européens.

La Commission - qui souligne qu’elle a présenté toutes les propositions législatives sur les dossiers qu’elle s’était engagée à faire avancer - liste en annexe les 20 plus grands succès de la mandature mais également les 10 propositions cruciales qui demeurent en suspens (dont les négociations du Cadre Financier Pluriannuel 2021-2027, la réforme du système d’asile européen, la coordination des systèmes de sécurité sociale, ou encore la modernisation du système fiscal). La Commission met également en exergue les 5 lignes directrices suivantes qui devraient, selon elle, faire l’objet d’une attention particulière dans les années à venir :

  1. Une Europe protectrice : la Commission recommande de poursuivre les efforts en matière d’union de la défense et de contrôle des frontières extérieures ;
  2. Une Europe concurrentielle : la Commission souhaite que toutes les dimensions du marché unique soient améliorées et que la recherche et l'innovation se concentrent sur les transitions écologique, sociale et économique ;
  3. Une Europe équitable : la Commission espère que les réalisations du socle européen des droits sociaux seront complétées par des actions en matière d’inclusion et d’égalité sociales, par une politique fiscale plus juste, ainsi que par la promotion des valeurs européennes fondamentales comme l’état de droit ;
  4. Une Europe durable : la Commission invite les futurs dirigeants européens à placer la lutte contre le réchauffement climatique et la rationalisation des modes de consommation et de production au centre de leurs stratégies, en s’appuyant notamment sur les avancées déjà effectuées sur l’économie circulaire et l’union de l’énergie ;
  5. Une Europe influente : la Commission souhaite que l’UE renforce son rôle de défenseur d’un ordre mondial fondé sur le multilatéralisme, qu’elle assoie l’importance de l’euro à l’international et qu’elle développe des relations fortes avec ses voisins.

Pour plus d’informations :

Dernières actualités

Début de la neuvième législature du Parlement européen

Le nouveau visage du Parlement européen

Comment intégrer les nouveaux services de mobilité au transport public ?

Participez à la Semaine européenne des villes et des régions

Horizon Europe : Nomination des présidents des "Mission Boards"

Une nouvelle ambition pour mieux communiquer auprès des citoyens

L'Île-de-France et ses atouts

L'Île-de-France et ses atouts

Un territoire attractif

  • 8 Départements : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise
  • 1 282 communes
  • 12 072 km2 dont 80% d’espaces agricoles, ruraux et forestiers
En savoir

L'Europe, mode d'emploi

L'Europe, mode d'emploi

Les financements européens : les grands principes

La Commission européenne accorde son soutien financier aux collectivités locales, entreprises, chercheurs, associations dans des domaines aussi divers que la recherche, l'éducation, la culture, la jeunesse, les transports urbains, etc.

En savoir

Ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies conformément à nos Conditions Générales d'Utilisation.