FR | EN

Inscrivez-vous à notre

lettre d'information

S'inscrire Se désabonner

Semaine européenne des régions et des villes 2022 : retour sur l'atelier 'Engagement des jeunes dans la transition verte'

L’Île-de-France en Europe - Jeunesse & citoyenneté - Transports | 25/10/2022
Les jeunes, moteurs du changement !

Dans le cadre de la Semaine européenne des régions et des villes 2022, Ile-de-France Europe a organisé avec le soutien des réseaux POLIS et ERRIN un atelier sur  l’engagement des jeunes dans la transition verte.

2022, année européenne de la jeunesse

L'Europe a besoin de la vision, de l'engagement et de la participation de tous les jeunes pour construire un avenir meilleur, plus vert, plus inclusif et numérique. « L'engagement des citoyens n'est pas facile. Dans le nouveau cadre de mobilité urbaine, nous allons plus loin, et cela inclut les voix des jeunes », a déclaré Isabelle Vandoorne, de la DG-MOVE à la Commission européenne.

La mobilité des jeunes d'abord

L'événement a été l'occasion, pour les acteurs, de présenter leurs initiatives en faveur des jeunes dans leurs stratégies en matière de climat et de mobilité.

Île-de-France Mobilités mène depuis plusieurs années une politique visant à développer un large bouquet de services de mobilité pour les usagers. Basile Hassan, chargé de projet intermodalité et nouvelles mobilités, a présenté deux dispositifs innovants : l’autopartage et le covoiturage. L’autopartage, accessible aux jeunes conducteurs dès 18 ans, concourt à la démotorisation par l’abandon ou la non-acquisition d’un véhicule. Le covoiturage est rendu gratuit pour les abonnés Navigo et les étudiants détenteurs d’un passe Imagin’R. Ce système permet de lutter contre la pollution, de fluidifier le réseau routier et d’offrir des alternatives en cas de perturbations des transports en commun. Les jeunes chercheurs, invités à donner leur avis sur ces initiatives, ont souligné l'importance de penser au-delà du noyau urbain afin de s'assurer que les transports alternatifs atteignent une couverture aussi large que possible. « Nous devons soutenir ceux qui vivent en dehors de la ville », a déclaré Marte Weberg Skipnes, l'ambassadrice du climat de Stavanger, une ville dont l’abonnement transport jeune leur permet d'accéder à tous les modes de transport pour moins de 30 euros par mois. Lorsqu'il s'agit de choix modaux durables, il est payant d'initier les usagers des transports dès leur plus jeune âge, « afin de renforcer et de soutenir les comportements de transport durable, qui se poursuivront plus tard dans la vie », affirme Jenny Hostland, planificatrice des transports.

Les jeunes en tant que décideurs

Cependant, il est clair que nous pouvons aller plus loin, en impliquant les jeunes dans la prise de décision. « Il faut donner aux jeunes la possibilité de faire entendre leur voix, mais aussi des outils pour participer », a déclaré Isabel Bezerra da Cunha, doctorante en aménagement du territoire à l'université de Porto. « Nous pouvons mettre en place des conseils consultatifs pour les jeunes, des stages, des forums ouverts - cela doit être plus complet et durable », a suggéré Sheba Nair, doctorante à l'université de Tampere. Pour exemple, la ville de Turku interagit régulièrement avec des parlements scolaires, notamment sur les questions de déplacements actifs, afin de s'assurer que les stratégies sont conçues pour et avec les jeunes. « Les stages sont vraiment des outils formidables, ils nous ont aidés à obtenir de nouvelles données et de nouveaux points de vue, et les villes peuvent également s'en servir », a déclaré Victor Borsche, directeur général de Theo, qui a expliqué comment les jeunes façonnent l'avenir de la livraison du dernier kilomètre, un secteur qui prévoit une augmentation de 78 % de la demande d'ici 2030. « Les jeunes peuvent être les ambassadeurs des nouvelles solutions de mobilité, ils posent des questions que les adultes ne posent parfois pas », a convenu Kateřina Kührová, étudiante en master à l'université de Graz.

L'engagement des jeunes dans la Mission ‘Villes neutres pour le climat et intelligentes’

L'engagement des citoyens est présent dans la Mission "Villes neutres pour le climat et intelligentes". Laura Hetel, de la Commission européenne a rappelé que « nous parlons d'une transformation à grande échelle de la ville, nous ne pouvons y parvenir sans impliquer les citoyens - y compris les jeunes - dans leurs multiples rôles d'acteurs politiques, d'utilisateurs, de consommateurs et d'investisseurs ».

La Commission ayant déclaré 2023, Année européenne des compétences... la discussion va se poursuivre !

Dernières actualités

Avenir de la politique européenne de cohésion

Lancement des travaux du groupe de spécialistes de haut niveau !

Santé : quels financements européens pour les PME innovantes ?

Participez à la session d’information du 9 février 2023

Transition numérique

Suivez la présentation de la Décennie numérique le 31 janvier 2023 !

L'Île-de-France et ses atouts

L'Île-de-France et ses atouts

Un territoire attractif

  • 8 Départements : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise
  • 1 282 communes
  • 12 072 km2 dont 80% d’espaces agricoles, ruraux et forestiers
En savoir

L'Europe, mode d'emploi

L'Europe, mode d'emploi

Les financements européens : les grands principes

La Commission européenne accorde son soutien financier aux collectivités locales, entreprises, chercheurs, associations dans des domaines aussi divers que la recherche, l'éducation, la culture, la jeunesse, les transports urbains, etc.

En savoir

Ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies conformément à nos Conditions Générales d'Utilisation.