FR | EN

Subscribe to our

newsletter

Subscribe Unsuscribe

Les anciens travailleurs franciliens de Selecta soutenus par le FEM

Actualités - Emploi, politiques sociales & santé | 08/02/2022
4,8 millions d'€ pour aider les salariés licenciés à retrouver un emploi

La Commission européenne a proposé le 7 février de mobiliser le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) pour soutenir 473 anciens salariés de la société de distributeurs automatiques Selecta - dont plus de 150 en Île-de-France - ayant perdu leur emploi en raison de la pandémie de COVID-19.

La France avait en effet introduit en octobre 2021 une demande d'intervention du FEM à la suite d'une restructuration de l’entreprise consécutive à la chute des ventes de produits par distributeurs automatiques (notamment dans les gares et les bureaux) à cause des restrictions de circulation et du recours au télétravail.

Dans sa proposition relative à la mobilisation du FEM (EGF/2021/007 FR/Selecta), la Commission souligne que les entreprises de distributeurs automatiques de la Région Île-de-France ont perdu 70 % de leur chiffre d’affaires en raison du télétravail et que les travailleurs franciliens ont été les plus touchés avec 32 % des licenciements opérés par Selecta dans ce contexte.

Les travailleurs licenciés – dont un tiers ont un faible niveau d'éducation - pourront ainsi acquérir de nouvelles compétences grâce à la formation professionnelle, recevoir une aide à la recherche d'emploi et obtenir un financement pour démarrer leur propre entreprise. Ils bénéficieront également d'un soutien psychologique et de services de conseils et d'orientation. Le coût total de ces mesures pour l’ensemble des ex-salariés français concernés est estimé à 4,8 millions d'euros, 85 % de cette somme (4 millions d'€) étant couverts par le FEM, les 15 % restants étant pris en charge par Selecta.

« De nombreuses personnes dans toute l'Europe ont été durement touchées par la crise économique provoquée par la pandémie de COVID-19. Aujourd'hui, l'UE fait preuve de solidarité avec 473 anciens salariés de Selecta en France » s’est félicité Nicolas Schmit, le commissaire européen à l'emploi et aux droits sociaux en présentant cette proposition qui doit désormais être formellement approuvée par le Parlement européen et le Conseil de l’UE.

Pour plus d’informations :

Last News

Fit for 55 : le Parlement européen adopte sa position sur 3 textes majeurs

Une première étape pour atteindre les objectifs du Pacte vert pour l’Europe

PFUE : Evénement européen ‘IndTech2022’ sur les technologies industrielles

Rendez vous à Grenoble du 27 au 29 juin 2022 !

L’UE soutient les entreprises deep tech dirigées ou co-dirigées par des femmes

Le 2ème appel à propositions « Women TechEU » est ouvert jusqu’au 4 octobre !

This website uses cookies.

This website use cookies to enhance your user experience. By using this website, you accept our use of cookies in accordance with our General Terms and Conditions of Use.