FR | EN

Inscrivez-vous à notre

lettre d'information

S'inscrire Se désabonner

Révision de la directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires

Actualités européennes - Environnement & énergie | 07/02/2024
Le Parlement européen et le Conseil de l’UE sont parvenus à un accord !

Les négociateurs du Parlement européen (PE) et du Conseil de l’UE sont parvenus, le 29 janvier 2024, à un accord sur la révision de la directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires présentée en 2022 par la Commission européenne (dans le cadre de son plan d’action ‘‘Zéro pollution’’).

En vertu de cet accord – qui doit encore être formellement adopté dans les prochaines semaines par le Conseil et par le PE en session plénière – la modernisation de la directive en vigueur (qui datait de 1991) prévoit notamment :

  • la mise en place, d’ici à 2035, de systèmes de collecte des eaux urbaines résiduaires pour toutes les agglomérations de plus de 1000 équivalents-habitants (EH) - contre 2000 actuellement ;
  • la rédaction de plans intégrés de gestion des eaux urbaines résiduaires (à l’horizon 2038 pour les agglomérations de 10000 à 100000 EH et dès 2033 pour les agglomérations de plus de 100000 EH) ;
  • l’amélioration du traitement des eaux usées avec l’obligation d’appliquer un traitement secondaire, voire tertiaire ou quaternaire aux eaux urbaines résiduaires avant leur rejet dans l’environnement ;
  • le développement de régimes de responsabilité élargie des producteurs (REP) afin de couvrir les coûts d'un traitement supplémentaire (traitement quaternaire) pour éliminer les micropolluants, au moins 80% des coûts devant être couverts par les entreprises responsables ;
  • la réutilisation des eaux usées traitées provenant de toutes les stations d'épuration, en particulier dans les zones soumises à un stress hydrique ;
  • La surveillance accrue de certains paramètres de santé publique (virus de la grippe, SARS-CoV-2 …) et de certains polluants (microplastiques) ;
  • Un objectif de neutralité énergétique pour les stations d’épuration à l’horizon 2045 (avec une augmentation progressive la part d'énergie renouvelable).

Le rapporteur du texte pour le Parlement européen, Nils Torvalds, a souligné que cet accord constituait « une avancée décisive pour l'amélioration significative de la gestion de l'eau et des normes de traitement des eaux usées en Europe » tandis qu’Alain Maron, Ministre bruxellois de l'Environnement et du Climat, au nom de la présidence belge du Conseil de l’UE, s’est félicité de ce compromis qui «ouvre la voie à l'établissement des normes les plus élevées pour le traitement des eaux urbaines résiduaires et leur surveillance afin qu'elles ne libèrent pas dans l'environnement de substances nocives ».

Pour plus d’information :

Dernières actualités

Conférence européenne des clusters

Participez à l’édition 2024 les 7 et 8 mai à Bruxelles !

Primauté industrielle et autonomie stratégique de l’UE

La Commission publie une stratégie globale pour les matériaux avancés!

Déploiement de la 5G à l’échelle locale

Tout savoir sur les nouveaux appels du MIE - volet numérique !

L'Île-de-France et ses atouts

L'Île-de-France et ses atouts

Un territoire attractif

  • 8 Départements : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise
  • 1 282 communes
  • 12 072 km2 dont 80% d’espaces agricoles, ruraux et forestiers
En savoir

L'Europe, mode d'emploi

L'Europe, mode d'emploi

Les financements européens : les grands principes

La Commission européenne accorde son soutien financier aux collectivités locales, entreprises, chercheurs, associations dans des domaines aussi divers que la recherche, l'éducation, la culture, la jeunesse, les transports urbains, etc.

En savoir

Ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies conformément à nos Conditions Générales d'Utilisation.