La Croatie célèbre son entrée dans l’Union européenne

Actualités européennes | 03/07/2013
Le 1er juillet 2013, la Croatie est devenue officiellement le vingt-huitième Etat membre de l’Union européenne (UE).

22 ans après la proclamation de son indépendance de l'ex-Yougoslavie et après des guerres balkaniques meurtrières, c'est un nouveau chapitre dans l'histoire du pays qui s'ouvre. Cette adhésion marque aussi une nouvelle étape dans la construction de l'UE.

La Croatie est le deuxième pays de l'ancienne Yougoslavie à rejoindre l'Union, après la Slovénie en 2004. Après avoir été candidat à l'adhésion pendant 10 ans et avoir pris part à un processus de négociation de 6 ans, la Croatie est devenue un membre à part entière de l'Union européenne, dotée d'un siège au Conseil et de12 députés européens et d'unCommissaire Neven Mimica, en charge de la protection des consommateurs.

Durant ces 6 ans, la Croatie a dû aligner bon nombre de ses règles et procédures administratives sur celles de l'UE. Elle a notamment procédé à une refonte complète de son système judiciaire et modifié sa constitution pour garantir l'indépendance des procureurs. Le gouvernement a également créé un organisme chargé de la lutte contre la corruption.

Le pays a dû mener d'autres réformes et, notamment, fixer des limites pour les émissions de gaz à effet de serre et adapter ses normes en matière de sécurité alimentaire. Mais de nombreuses réformes sont encore loin d'être achevées. Le Parlement européen a d'ailleurs rappelé, lors d'une résolution votée le 18 avril 2013, que la Croatie devait poursuivre les efforts sur trois points : consolider l'Etat de droit, mettre de l'ordre dans le secteur bancaire et poursuivre la politique d'assainissement budgétaire.

Quant à la Commission européenne, elle garde sous surveillance ce nouveau membre de l'UE, comme l'ont été la Bulgarie et la Roumanie depuis leur admission le 1er janvier 2007. Des efforts doivent être faits en matière de lutte contre la corruption, de fonctionnement de l'appareil judiciaire et de respect des règles relatives aux appels d'offres publiques et à la concurrence.

Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, asouligné que "la Croatie a énormément changé au cours des dernières décennies. C'est un pays pleinement démocratique, respectant la liberté, les droits fondamentaux et la primauté du droit", a-t-il ajouté. 

Le Président du Parlement européen, Martin Schulz, a aussi salué le ralliement de Zagreb au club. Le 1er juillet, lors de la session plénière à Strasbourg, il a accueilli les douze députés croates à l'intérieur de l'hémicycle. Parmi ceux-ci, cinq sont membres du Parti Populaire Européen (PPE), cinq du Parti Socialiste Européen (PSE), un des Conservateurs et Réformistes européens (CRE) et un de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte. La moitié des députés européens sont des femmes. Le Parlement compte désormais 766 députés européens, mais ce nombre sera réduit à 751 après les élections de 2014.

Miro Laco, Chef du cabinet du Maire de la ville de Zagreb, a déclaré lors de son intervention aux Journées européennes de l'Île-de-France le 28 juin dernier : "En 1991, nos objectifs étaient d'acquérir la liberté, obtenir l'indépendance et adhérer à l'UE et à l'OTAN. Nous avons travaillé durement pour atteindre ces objectifs. Bien sûr, les circonstances sont différentes aujourd'hui. Nous vivons dans une Europe en crise. Nous savons que l'Union européenne n'est pas un paradis terrestre. Et nous voyons aussi que la Croatie n'est pas accueillie aussi chaleureusement que les 8 pays qui ont adhéré en 2004. Néanmoins, malgré cela, nous pensons que l'Union européenne vaut la peine."

Avec cette adhésion, le territoire de l'Union européenne s'étend sur plus de 4 millions de km2 et sa population atteint près de 510 millions de personnes.

Dernières actualités

Erasmus+ : les outils de l’éducation non-formelle

Participez le 27 juin au webinaire organisé pour les élus et les agents des...

Les priorités de la présidence hongroise du Conseil de l’UE

La Hongrie prendra la présidence du Conseil de l’UE le premier juillet !

Consultation sur le soutien de l'UE au développement urbain durable

Répondez jusqu’au 12 juillet à l’enquête de l’Initiative urbaine européenne !

L'Île-de-France et ses atouts

Un territoire attractif

  • 8 Départements : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise
  • 1 282 communes
  • 12 072 km2 dont 80% d’espaces agricoles, ruraux et forestiers
En savoir

L'Europe, mode d'emploi

Les financements européens : les grands principes

La Commission européenne accorde son soutien financier aux collectivités locales, entreprises, chercheurs, associations dans des domaines aussi divers que la recherche, l'éducation, la culture, la jeunesse, les transports urbains, etc.

En savoir