Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

Le Livre blanc sur l’avenir de l’UE, certificat de naissance de l’UE à 27 ? par Pierre Lequiller, Président d'Île-de-France Europe

24.03.2017 - Actualités européennes

Alors que l'Union européenne vient de célébrer les 60 ans du Traité de Rome qui a garanti, ce qui est déjà en soi une réussite, une période de paix de plus de 70 ans au sein de l'UE, les Européens vont devoir faire un choix d'une importance capitale : dessiner ou redessiner l'Europe de demain.

En amont de la rencontre des dirigeants européens du 25 mars, la Commission européenne, sous l'impulsion de son Président, Jean-Claude Juncker, a publié un Livre blanc sur l'avenir de l'Europe. Au-delà d'un bilan de la situation actuelle de l'Union et de l'identification des défis à relever dans les prochaines décennies, ce document propose cinq scénarios, qui sont autant de possibilités d'évolution pour l'Union européenne à 27. Il faudra en effet composer avec un Etat membre en moins, à la suite du départ annoncé du Royaume-Uni.

Que nous propose la Commission européenne ?

Sa première suggestion est de continuer comme à l'heure actuelle avec une Union européenne qui suit un programme d'action commun déterminé par l'ensemble de ses membres.

Deuxième hypothèse, l'UE serait radicalement transformée pour n'être plus qu'un grand marché unique, avec un double risque d'un nivellement vers le bas et d'un accroissement du décalage entre l'Union et ses citoyens.

La troisième possibilité évoquée propose de laisser aller plus loin ceux qui le veulent. C'est la consécration des coopérations renforcées, un nombre restreint d'Etats membres décidant d'avancer ensemble sur un sujet précis. On imagine ici par exemple l'avènement d'une véritable Europe de la défense portée par un noyau de pays volontaires, mais également des initiatives en matière fiscale et sociale.

Le quatrième scénario propose, quant à lui, de "faire moins de manière plus efficace", c'est-à-dire de se concentrer sur un nombre limité de priorités pour lesquelles l'UE apporte une véritable valeur ajoutée. Au-delà de la difficulté pour les Etats membres à définir un ordre de priorités, je ne peux pas souscrire en tant qu'élu régional à ce scénario qui pourrait voir disparaître certaines politiques, dont la politique de cohésion, qui est un élément central de la solidarité européenne, qui donne une image concrète des réalisations de l'Europe et crée un lien direct avec ses citoyens.

Enfin, le Livre blanc propose d'aller plus loin en permettant à l'UE à 27 de faire davantage grâce à une mise en commun renforcée de pouvoirs et compétences.

Aucun de ces scénarios n'est entièrement satisfaisant en l'état. L'intérêt essentiel de ce Livre blanc ne réside pas dans ses propositions mais dans le fait qu'il propose des pistes de réflexion et ouvre une phase de dialogue et d'échange avec les Etats membres, y compris les autorités régionales et locales, les parlementaires européens et nationaux mais surtout avec les Européens eux-mêmes.

Dans ce contexte, les résultats de la dernière enquête Eurobaromètre sont intéressants : même si la confiance en l'UE diminue, l'optimisme concernant l'avenir de l'UE domine dans 21 Etats membres. Côté français, plus de trois quarts de nos concitoyens estiment manquer d'information sur l'UE, 53 % se disent attachés à l'Union européenne et une majorité a une vision positive des politiques européennes. Une forte majorité se déclare favorable à des politiques communes en matière de sécurité et de défense (80 %), et dans le domaine énergétique (75%), et 60 % considèrent que le terrorisme et l'immigration doivent être traités au plan européen.

Espérons donc que les Européens saisiront cette opportunité de reprendre leur destin en main !

Île-de-France et ses atouts

 

 

en savoir plus

L'Europe mode d'emploi

 

 

En savoir plus
Partenaires
Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise