Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

    Vote du Parlement européen sur sa recomposition suite au Brexit

    19.02.2018 - Actualités européennes

    Rejet du projet de liste transnationale aux prochaines élections européennes

    Le mardi 7 février, lors de la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg, les prochaines élections européennes prévues en 2019 étaient au cœur des débats. Les députés européens ont voté un rapport sur la recomposition du Parlement européen proposant la redistribution des sièges britanniques suit au Brexit. Ils se sont prononcés à la fois sur la création d'une liste transnationale, la réduction du nombre d'eurodéputés, et le rééquilibrage dans la répartition des sièges entre les États membres.

     

    La constitution d'une liste transnationale, qui permettrait à des candidats de nationalités différentes de se présenter aux élections européennes sur la même liste, fait débat depuis plusieurs mois.

     

    Le Parlement européen a exclu cette possibilité, notamment sous l'influence d'une partie du Parti Populaire Européen, groupe majoritaire, qui est divisé sur la question. Dans le rapport adopté, le Parlement préconise une solution alternative : la réduction du nombre d'eurodéputés, de 751 à 705, et la redistribution des 27 sièges restants entre États membres. Cette répartition se ferait alors au profit des États membres dont la population a le plus augmentée. La France gagnerait ainsi 5 sièges supplémentaires, faisant passer le nombre d'eurodéputés français de 74 à 79 dès 2019.

     

    Le Parlement s'est également prononcé sur la méthode de désignation de la présidence de la Commission européenne. Il préconise le recours au système des Spitzenkandidaten (ou "processus du candidat tête de liste"), qui avait été choisi en 2014 lors de la nomination de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne. Le principe du Spitzenkandidat est le suivant: la présidence de la Commission revient au candidat du parti politique européen ayant obtenu le plus de sièges aux élections.

     

    Le Parlement européen n'ayant qu'un rôle consultatif en matière constitutionnelle, ce sont les chefs d'État et de gouvernement qui trancheront sur ces questions. Elles seront à l'ordre du jour de la prochaine réunion informelle du Conseil européen, qui se tiendra le 23 février prochain à Bruxelles.

     

    Concernant la France, l'élection des eurodéputés français se fera dans le cadre d'une circonscription nationale unique.

     

    Pour plus d'informations

    Île-de-France et ses atouts

     

     

    en savoir plus

    L'Europe mode d'emploi

     

     

    En savoir plus
    Partenaires
    Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise