Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

Que font nos voisins européens en matière de transport urbain ?

12.12.2016 - Actualités européennes

Découvrez les études de benchmark de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de l'Île-de-France (IAU) !

L'IAU (Institut d'aménagement et d'urbanisme), organisme associé de la Région Île-de-France, publie régulièrement sur son site web les résultats de divers travaux de veille à propos des projets et infrastructures de transport de nos voisins et partenaires européens. Ces publications de comparaison internationale alimentent la rubrique "Mobilité et Transport" en ligne et encourage le partage d'idées et l'inspiration mutuelle

Faisant suite à plusieurs travaux parus en 2010, 2012 et 2014, trois études ont été menées et publiées à l'automne 2016 sur la politique tarifaire, le développement de nouveaux services et l'avancement des projets d'infrastructures de transport à Madrid, Londres et Berlin entre 2014 et 2016. 

Madrid 

Après avoir souffert d'une lourde baisse de fréquentation et de l'arrêt de projets dus à un contexte économique récessif, les transports publics madrilènes se sont réinventés à partir de l'année 2014. La politique de réduction tarifaire pour les jeunes (abonnement à 20 euros sur l'ensemble du réseau régional) a relancé l'attractivité de réseau. L'autorité de transport a également misé sur l'innovation technologique dans le domaine de la billétique (pass unique sans contact) et dans celui de l'information aux usagers grâce aux nouvelles technologies. Les mobilités douces (vélo et marche) ont enfin été intégrées au Plan stratégique de mobilité durable 2013-2025. 

Londres

La ville de Londres a impulsé une dynamique de renforcement de son réseau de transport public à travers les projets colossaux Crossrail 1 (15 milliards d'euros, ouverture en 2018) et Crossrail 2 (40 milliards d'euros, ouverture en 2033). Malgré les lourds investissements, elle poursuit également un gel tarifaire souhaitant ainsi garantir à tous l'accessibilité de son réseau et renforcer l'attractivité de celui-ci. Afin de dissuader l'usage de la voiture individuelle et d'atteindre ses ambitieux objectifs de réduction des émissions, la capitale britannique prévoit d'instaurer une "Ultra Low Emission Zone" selon le même périmètre que le péage urbain et définit une stratégie de développement des services d'autopartage qui peinent à s'étendre. 

Berlin

La ville de Berlin a cherché d'une part à accentuer la fiabilité et l'attractivité du réseau de transport existant (modernisation des lignes, rénovation des stations) en améliorant et simplifiant l'expérience des usagers (applications et supports d'information nécessaire à l'intermodalité). D'autre part, elle s'implique dans le développement des mobilités alternatives (stratégie piétonne et vélos en libre-service) et de l'électromobilité (30 projets pilotes en cours). Faute d'investissements suffisants, ces ambitions ont malheureusement dû être revues à la baisse. 

 

Plus d'information

Retrouvez l'intégralité des études effectuées par l'IAU sur les réseaux de transport public de Madrid, Londres et Berlin

Île-de-France et ses atouts

 

 

en savoir plus

L'Europe mode d'emploi

 

 

En savoir plus
Partenaires
Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise