Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

    Publication des résultats de l’appel CEF Blending- 2ème tranche

    01.10.2018 - Actualités européennes

    Accélérer la transition vers une mobilité à faible taux d'émission dans toute l'Europe

    La Commission européenne a publié, le 1er octobre, la liste des projets éligibles à un co financement européen du Mécanisme d'interconnexion pour l'Europe/MIE(ou Connecting Europe Facility/CEF).

    Présentés en réponse à l'appel CEF Blending (2ème tranche), 49 projets ont été sélectionnés pour un budget global de 695,1 millions d'euros visant à développer des projets d'infrastructures durables et innovantes pour tous les modes de transport.

    Les projets sélectionnées permettront de mettre en œuvre les priorités du paquet 'Mobilité propre' lancé par la Commission européenne en novembre 2017, comme par exemple :

    • le développement des infrastructures permettant une utilisation accrue des carburants de substitution et des voitures électriques
    • le développement des voies navigables et ferroviaires
    • la modernisation de la gestion du trafic aérien en Europe

    Violeta Bulc, membre de la Commission chargée des transports, a déclaré: "Ces projets sont concentrés sur les sections stratégiques du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) afin de garantir une valeur ajoutée et un impact optimaux de l'UE afin de garantir une valeur ajoutée européenne et un impact optimaux. Cela nous permettra d'accélérer ultérieurement notre transition vers des technologies propres et à faibles émissions la mobilité à travers l'Europe et à concrétiser avec décision le programme de l'UE en matière d'emploi, de croissance et d'investissement." 

    La majeure partie du financement de cet appel sera consacrée à la modernisation de la gestion du trafic aérien européen (290,3 millions d'euros), au développement de projets innovants et de nouvelles technologies pour le transport (209,5 millions d'euros) ainsi qu'à la modernisation du réseau ferroviaire, des liaisons maritimes et des ports et voies navigables intérieures (103,6 millions d'euros).

    En ce qui concerne la France, sur 12 projets déposés, 9 projets ont été sélectionnés pour une proposition de co financement européen à hauteur de 95.9 millions d'euros (Cf fiche pays en PJ).

    Les projets Olympic Energy, portés par SIGEIF Mobilités et Last mile par Akuo Energy, soutenus par la Région Ile-de-France, ont été retenus par la Commission et bénéficieront respectivement d'un montant de 5,7 et 6,9 millions d'euros via le MIE.

    D'une manière générale, 26 projets seront consacrés au développement de nouvelles technologies notamment la promotion des carburants alternatifs, tels que :

    • la liaison de transport maritime entre le port de Swinoujscie en Pologne et le port d'Ystad en Suède ;
    • le déploiement d'infrastructures de transport public utilisant l'hydrogène au Danemark, au Royaume-Uni et en Lettonie ;
    • la construction d'un réseau de stations de gaz naturel bio-liquéfié sur les routes reliant le sud de l'Espagne et l'est de la Pologne, via la France, la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne ;
    • le développement de services de transport public à " zéro " émission pour l'aéroport d'Amsterdam, ainsi que l'électrification de lignes d'autobus urbains et régionaux en Croatie, en Italie, en Slovénie et en Slovaquie.

    Certains projets contribueront également à l'établissement du programme 'ciel unique européen' par la modernisation de la gestion du trafic aérien dans 23 États membres de l'UE et en Serbie, la modernisation des écluses d'Ampsin-Neuville sur la Meuse en Belgique et la modernisation des ports maritimes de Hamina-Kotka (Finland) et Leixões (Portugal).

    Pour rappel, l'appel CEF Blending vise à attirer des investissements privés pour soutenir financièrement les projets d'infrastructures de transport visant à améliorer le réseau européen de transport, les liaisons transfrontalières, l'interopérabilité et à éliminer les goulets d'étranglement. Le financement se base sur une combinaison entre des subventions du Mécanisme d'Interconnexion en Europe et des prêts d'institutions financières. La Commission estime que les projets sélectionnés, dans le cadre de cette deuxième tranche, pourront débloquer un total de 2,4 milliards d'euros de cofinancement public et privé.

     

    Prochaines étapes

    Après l'adoption de la proposition de la Commission par les États membres, l'Agence exécutive pour l'innovation et les réseaux (INEA) de la Commission signera les contrats avec les bénéficiaires des projets d'ici janvier 2019.

    Pour en savoir plus

    Liste des projets sélectionnées 

    Île-de-France et ses atouts

     

     

    en savoir plus

    L'Europe mode d'emploi

     

     

    En savoir plus
    Partenaires
    Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise