Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

    Première Présidence du Conseil de l’Union européenne pour l’Estonie

    04.07.2017 - Actualités européennes

    Priorités au numérique et à la défense

    L'Estonie, Etat d'1,3 million d'habitants ayant adhéré à l'Union européenne en 2004, a débuté sa première présidence tournante du Conseil le 1er juillet en succédant à Malte.

    L'Estonie prend sa présidence dans un contexte européen difficile marqué par la crise migratoire, le terrorisme mais également par la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. L'Etat balte a d'ailleurs avancé sa présidence de six mois pour remplacer le Royaume-Uni à la tête du Conseil peu après le vote en faveur du Brexit. La Présidence estonienne a également lieu en pleines réflexions sur l'avenir de l'Union européenne à l'horizon 2025.

    Les quatre priorités de Tallinn sont les suivantes :

    Une économie européenne ouverte et innovante

    • Protéger et promouvoir les quatre libertés fondamentales de l'Union - libre circulation des biens, des personnes, des services et des capitaux
    • Faciliter la prestation des services et la création des entreprises dans l'Union
    • Créer de nouvelles possibilités de financement pour les entreprises ainsi qu'un secteur bancaire stable
    • Mettre en place un marché de l'électricité stable et efficace et donner plus de pouvoir aux consommateurs
    • Empêcher l'évasion fiscale

    Une Europe sûre et sécurisée

    • Renforcer la sécurité intérieure, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, ainsi que la protection des frontières extérieures de l'UE
    • Poursuivre le travail sur la crise migratoire et sur la réforme du régime d'asile européen commun
    • Soutenir et renforcer les relations avec les pays du Partenariat oriental
    • Augmenter les dépenses de défense et le développement de la coopération européenne de défense et du partenariat UE-OTAN

    L'Europe numérique et la libre circulation des données

    • Développer le commerce et les services numériques transfrontaliers au bénéfice des consommateurs, des producteurs et des entreprises
    • Mettre en place des communications numériques modernes et sécurisées partout en Europe et créer un environnement favorable aux services innovants
    • Travailler sur le secteur des services publics numériques transfrontaliers pour faciliter les affaires quotidiennes

    Une Europe inclusive et durable

    • Moderniser la réglementation afin de promouvoir la mobilité de la main-d'œuvre et la libre circulation des personnes
    • Garantir l'égalité des chances sur le marché du travail et dans l'intégration sociale
    • Assurer un environnement propre et durable

    Durant sa présidence, l'Estonie souhaite suivre son slogan "L'unité par l'équilibre" en se positionnant en acteur de compromis entre les 27. En raison de sa situation géographique, l'Estonie aura un rôle clé dans la mise en place d'une approche commune en matière de défense et d'une politique de voisinage avec l'Est. Leader en matière de société numérique, l'Estonie souhaite finaliser les législations liées au marché unique du numérique. Signe de son ambition, le représentant spécial de l'Estonie auprès des institutions européennes Matti Maasikas a déclaré : "Nous aimons sous-promettre mais sur-atteindre des résultats".

    Pour rappel 

    La présidence du Conseil est assurée à tour de rôle par chaque Etat membre pour une période de 6 mois. Pour assurer la continuité des travaux du Conseil en dépit de cette courte période, le système des "trios" a été mis en place de manière à ce que trois Présidences successives puissent travailler dans la cohérence et la coopération. Pour cela, le trio élabore un programme commun dans lequel seront fixés les grands thèmes et les priorités du Conseil pour 18 mois. Chaque Etat membre élabore ensuite son propre programme de travail, plus détaillé. La Présidence estonienne marque le début d'un nouveau trio dont les deux autres membres sont la Bulgarie et l'Autriche.

    La Présidence estonienne devra, jusqu'au 31 décembre 2017, planifier et présider les sessions du Conseil et les réunions de ses instances préparatoires mais également représenter le Conseil dans ses relations avec les autres institutions de l'Union. Dans ce cadre, la présidence du Conseil est chargée de faciliter les accords sur les dossiers législatifs dans le cadre des trilogues, de réunions ou de toute autre négociation.

    Liens utiles

    Île-de-France et ses atouts

     

     

    en savoir plus

    L'Europe mode d'emploi

     

     

    En savoir plus
    Partenaires
    Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise