Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

    Mobilisation en faveur d’une politique régionale européenne renforcée après 2020

    04.10.2016 - Actualités européennes

    170 Régions couvrant plus de 70% de la population européenne se font entendre à Bruxelles

    Le 28 septembre 2016, les régions d’Europe ont envoyé un message fort aux institutions européennes. Une déclaration politique sur l’avenir de la politique de cohésion signée par plus de 330 élus locaux et régionaux issus de 22 Etat-membres - dont Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France - a en effet été remise aux représentants des institutions européennes à l’issue d’une conférence sur « la contribution de la politique régionale européenne aux défis de l’avenir ».

     

    En présence de Corina Creţu, Commissaire européenne en charge de la Politique régionale, de Peter Javorcik, Représentant permanent de la Slovaquie (qui assure la Présidence de l’UE ce semestre), et d’Iskra Mihaylova, Présidente de la commission du Développement régional (REGI) du Parlement européen, les représentants régionaux qui se sont succédé à la tribune ont tous plaidé pour la prolongation d’une politique de cohésion pour l’ensemble des régions après 2020. Citant le préambule de la déclaration commune qui souligne que « l’Europe est encore loin d’avoir atteint son objectif de cohésion économique, sociale et territoriale », ils ont mis en avant des exemples concrets en matière de mise en œuvre de la politique de cohésion dans des domaines stratégiques tels que le soutien aux PME, la compétitivité, la création d’emplois, la recherche, l’innovation, les énergies renouvelables, etc.

     

    Rappelant leur attachement aux principes fondamentaux de la politique régionale européenne, les intervenants ont également demandé à ce que les Régions soient « étroitement associées à l’élaboration d’une politique régionale renouvelée à même de répondre aux principaux défis présents et à venir de l’UE » et confirmé leur volonté de « contribuer avec des propositions concrètes et innovantes aux différents aspects du débat ». Invité à s’exprimer en tant que Président de la commission Europe de Régions de France (ex-ARF), Renaud MUSELIER, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a notamment proposé la création d’un fonds unique de développement régional (agrégeant le FEDER, le FSE, le FEADER, le FEAMP et le Fonds de Cohésion) à partir de 2020 mais également la fusion dès 2017 des quatre règlements régissant actuellement les Fonds Européens Structurels et d’Investissement (FESI) en un seul règlement pour gagner en efficacité et en lisibilité vis-à-vis des porteurs de projets.

     

    Faisant écho aux propos d’Erwin Pröll, le gouverneur du Land de Basse-Autriche à l’initiative de ce « Sommet des Régions », qui a affirmé que « la politique régionale européenne doit rester une politique centrale dans une Europe des régions », Markku Markkula, Président du Comité européen des Régions a déclaré : « Pour améliorer l’Europe il faut être ouvert et prêt au changement, ce qui explique que nous devons réformer positivement la politique de cohésion après 2020. Le Comité des régions va continuer sans relâche à travailler au renforcement et à la simplification de cette politique afin qu’elle continue à être la politique d’innovation et d’investissement de l’Europe dans le prochain budget européen ».

     

    En savoir plus  

    Le communiqué de presse (en anglais) des organisateurs de la journée du 28 disponible ici

    Île-de-France et ses atouts

     

     

    en savoir plus

    L'Europe mode d'emploi

     

     

    En savoir plus
    Partenaires
    Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise