Recherche Avancée

Ile-de-France Europe - Représentation de l'Île de France à Bruxelles

    De nouvelles initiatives européennes pour la jeunesse

    08.06.2017 - Actualités européennes

    Consolidation du Corps européen de solidarité et lancement de la stratégie pour l’enseignement

    La Commission européenne a présenté le 30 mai une proposition législative visant à renforcer le Corps européen de solidarité et a adopté sa nouvelle stratégie pour un enseignement de qualité.

    La Commission européenne propose de doter le Corps européen de solidarité d'un budget de 341,5 millions d'euros pour trois ans. Le but est ainsi d'offrir 100 000 emplois, stages ou volontariats d'ici 2020, mais également de permettre aux jeunes de créer leurs propres projets de solidarité ou de devenir bénévoles en groupe.

    C'est donc une version enrichie du Corps européen de solidarité lancé en décembre 2016 qui est présentée par la Commission européenne. Sont désormais envisagées :

    • Des placements dans des activités de solidarité, que ce soient des volontariats, des emplois ou des stages
    • Des équipes de volontaires de 10 à 40 jeunes venant de pays différents
    • Des projets de solidarité au niveau local, élaborés et mis en place par des jeunes de leur propre initiative
    • Des activités de mise en réseau pour faire connaître l'initiative, partager les bonnes pratiques et échanger l'information avec les anciens participants du Corps européen de solidarité

    L'objectif est de renforcer les communautés, de relever les défis de société et de contribuer à développer les compétences et les aptitudes nécessaires aux jeunes en début de carrière. L'inclusion des jeunes défavorisés fait également partie des priorités.

    Le projet de règlement doit désormais être adopté par le Parlement européen et le Conseil. La proposition législative devrait être mise en oeuvre d'ici fin 2017.

    La Commission européenne a également adopté une nouvelle stratégie en faveur de l'enseignement. Il s'agit d'offrir aux jeunes un enseignement inclusif et tourné vers l'avenir, de manière à ce qu'ils acquièrent les connaissances et les compétences utiles à leur épanouissement dans la société et à ce qu'ils puissent faire face aux nouveaux défis contemporains. Cette stratégie concerne à la fois l'enseignement supérieur et l'enseignement scolaire.

    La stratégie en faveur de l'enseignement supérieur, qui s'appuie sur le programme de modernisation de 2011, se concentre sur quatre points essentiels :

    • Baser les compétences des jeunes sur leurs propres besoins ainsi que sur ceux de l'économie
    • Mettre en place des systèmes d'enseignement supérieur inclusifs
    • Faire en sorte que les établissements d'enseignement supérieur innovent dans l'économie
    • Aider ces établissements, ainsi que les autorités publiques, à tirer le meilleur parti des ressources humaines et financières disponibles

    En parallèle, la Commission européenne a présenté une proposition de recommandation du Conseil sur le suivi des diplômés de l'enseignement supérieur et d'enseignement et de formation professionnels, dans le cadre de la stratégie en matière de compétences pour l'Europe. Il s'agit d'encourager les Etats membres à améliorer la disponibilité, mais aussi la qualité des informations sur la carrière des diplômés.

    Concernant l'enseignement scolaire, la Commission européenne a également indiqué vouloir soutenir les Etats membres dans leurs actions pour l'école en favorisant l'apprentissage interculturel grâce aux partenariats scolaires, à la mobilité et au jumelage, en renforçant les activités d'apprentissage par les pairs consacrées aux carrières et au développement professionnel du personnel éducatif, et à aider les Etats membres qui le souhaitent à mettre en œuvre leurs réformes éducatives.

    Rappel

    Le Corps européen de solidarité donne la possibilité à des jeunes de 18 à 30 ans de participer à des activités de solidarité dans l'ensemble de l'Union européenne. Depuis son lancement le 7 décembre 2016, plus de 30 000 jeunes ont rejoint le Corps européen de solidarité.

    La stratégie de la Commission en faveur de l'enseignement concrétise les engagements pris dans le cadre de l'initiative "Investir dans la jeunesse de l'Europe" de décembre 2016, et en particulier de la stratégie visant à améliorer et moderniser l'enseignement, dans laquelle la Commission a annoncé une série d'actions pour aider les États membres à offrir un enseignement de grande qualité à l'ensemble des jeunes.

    Liens utiles

    Île-de-France et ses atouts

     

     

    en savoir plus

    L'Europe mode d'emploi

     

     

    En savoir plus
    Partenaires
    Île de France Yvelines Essonne Seine Saint-Denis Val de Marne Val d'Oise